• sample-1

    Bienvenue sur Galeriememoires.fr

    ...

Exposition Carrade à voir absolument avant le 27 août,
à l'Hôtel Rochegude d'ALBI,
vous y retrouverez des œuvres de 1968 à nos jours.

Note sur Michel Carrade

Michel Carrade compte parmi les peintres français de l'abstraction lyrique, groupe important dont il émergea dès les années 1950 au titre de I' École de Paris pour suivre vingt ans plus tard une voie singulière "où la couleur est prise comme sujet.

Peintre abstrait à l'origine, Michel Carrade abandonne peu à peu le jeu des formes, ou la couleur joue un rôle additif, pour donner priorité au phénomène « couleur lumière •> dégagé de la forme, qui devient le sujet d’une pratique réfléchie et sans fin.

Cette oeuvre picturale. - mais aussi ses dessins, aquarelles, lithographies, lavis... • a été présentée par de nombreuses galeries (parmi elles les Galeries Arnaud et Jeanne Bûcher à Paris, les Galeries Damasquine, Aéroplastics et la Galerie Didier Devillez à Bruxelles). Elle a été exposée dans de nombreux Salons et expositions collectives en France et à l'étranger et elle a fait l'objet de multiples études.

Outre une féconde activité créatrice d’artiste peintre, Michel Carrade a eu une longue pratique dans l'enseignement des arts plastiques qui l'a toujours laissé en contact avec l’actualité culturelle des vingtième et vingt-et-unième siècle.

Dans la disparité des valeurs contemporaines, il estime que « l’art moderne occupe la place d'un signal; il rend compte de la sensibilité des hommes vivants, avec leurs craintes, leurs appréhensions, leurs refus, mais aussi leurs espoirs. Parce qu'il manifeste la vie. son témoignage désigne à notre attention des formes en continuelle mouvance; et la turbulence qui de plus le caractérise, remet en question nos principes culturels, nous place en position d'inconfort et d'insécurité, et révèle des conflits qui impliquent de nouvelles prises de conscience face à des comportements moraux, sociaux et collectifs.

Dans ce rôle signalisateur. l'art moderne revêt l'apparence d'un miroir à facettes multiples qui réfléchissent toutes les pulsions créatrices. Chaque moment inscrit son propre reflet dans le miroir, chaque événement y dépose une marque éphémère ou profonde... Dans le cheminement d'une expression en continuel devenir, un langage se fait. En cela, l'art contemporain est une pédagogie vivante, parce qu'il exprime des attitudes, des remous et des comportements d'hommes vivants dans une société. Il condense en signes des pensées neuves, aussi bien individuelles que collectives. Il traduit des courants contradictoires, et stimule leurs affrontements. Il polarise les moments d'inquiétude, de passion ou de révolte. Il inventorie, il prospecte, et a parfois valeur prophétique et initiatrice. »